Apprendre en famille

La famille! Premier milieu de vie, elle nous initie à l’exploration du monde qui nous habite et du monde qui nous entoure. Participant aux interactions familiales ou les observant, chacun, dès ses premiers jours, apprend à communiquer.

 

C’est dans son milieu familial que l’enfant découvre la musicalité des mots, leur force pour raconter, pour être écouté. C’est là aussi, encore bébé, qu’il réalise que ceux-ci peuvent être mis en symboles, mis en écrits et lus, qu’ils sont sur des feuilles, sous des images dans des livres mous, des livres durs, dans sa maison, sur la rue, etc.

 

Tout en grandissant, l’enfant observe aussi ce que ses parents et ses frères et sœurs font, pensent et ressentent face aux objets et aux personnes qui portent et créent ces mots écrits. Il peut percevoir si les membres de sa famille sont comme des poissons dans l’eau face à l’univers de l’écrit ou s’ils s’y sentent étrangers ou même exclus. Les livres, la bibliothèque publique et l’école deviendront seront alors à aborder avec appétit pour certains ou avec prudence et même méfiance pour d’autres.

 

Des inégalités qui débutent bien avant l’achat du premier sac d’école

Parcours scolaire difficile vécu par les parents, revenus familial sous le seuil de la pauvreté, communications parent-enfant marqué par l’anxiété des adultes, etc., plusieurs facteurs contribuent à la rareté de moments de lecture en famille, à l’absence de livres à la maison, aux relations tendues entre certaines familles et l’école. Le nombre d’enfants dans les quartiers défavorisés référés aux services d’orthopédagogues et les taux de décrochage scolaire qu’on y observe nous rappellent que des inégalités sociales marquent l’accès à l’éducation et à la culture. Ces inégalités ont aussi des racines dans des politiques d’urbanisme qui confinent des familles à faible revenu dans des logements exigus, dans des décisions gouvernementales qui coupent des ressources dans le système d’éducation et dans les services sociaux.

 

Des OCF qui unissent leurs efforts

Au fil de plus de 15 ans de travail collectif, la FQOCF et ses membres ont développé une riche expertise en matière d’enrichissement des littératies familiales : guides d’animation, recueils d’histoires, ateliers de formations, conférences d’ouverture de colloque, etc.

 

En 2010, pour rendre compte des multiples efforts déployés par les OCF dans ce domaine, la FQOCF a publié le rapport :