Évaluation

Évaluation d’implantation phase 1

ÉVALUATION D’IMPLANTATION DU PROJET AGORA 2011-2012

Ce document fait rapport de l’implantation du projet AGORA au cours des deux premières années de sa mise en œuvre (de janvier 2011 à décembre 2012).

Il a pour objectifs de rendre compte de la fidélité de cette mise en œuvre selon les principes qui fondent le projet AGORA, de dégager des orientations quant à la poursuite de ses activités et quant aux activités d’évaluation à venir et d’amorcer une réflexion sur sa reconduction à l’intérieur d’une éventuelle seconde phase après 2015.

Il fait suite à l’(Auto)portrait des organismes communautaires Famille produit en 2012 (disponible sur demande) et au modèle logique, outil représentant les principales composantes du projet AGORA.

LES RÉSULTATS DE L’ÉVALUATION D’IMPLANTATION ABORDENT CINQ GRANDS THÈMES:

  • La conceptualisation des composantes et des activités du projet AGORA;
  • La réalisation des activités du projet AGORA;
  • Le partenariat recherche-pratique à l’intérieur du projet AGORA;
  • La caractérisation des pratiques en OCF mises en relief par les activités du projet;
  • La contribution du projet à l’étayage de la vie associative de la FQOCF et du mouvement d’action communautaire autonome Famille.

Le rapport s’appuie sur un large éventail de données recueillies par l’équipe du projet AGORA de même que sur une série d’entretiens avec les principaux acteurs de celui-ci.

FAITS SAILLANTS ET PRINCIPALES CONCLUSIONS

Cette présentation des faits saillants du rapport d’évaluation de l’implantation du projet AGORA 2011-2012 vise à faire ressortir les éléments les plus marquants des cinq thèmes abordés, des grands constats et des recommandations dégagées par les auteurs.

 


Évaluation finale phase 1

Les pratiques d’organismes communautaires Famille du Québec : Un parcours collectif

Rapport final d’évaluation du projet AGORA 2011-2015

Le projet AGORA – Phase 1 constitue une initiative historique à l’intérieur du mouvement communautaire Famille au Québec. Sous la responsabilité de la Fédération québécoise des organismes communautaires Famille (FQOCF), il a été réalisé, entre 2011 et 2015, avec le soutien financier de l’organisme Avenir d’enfants et le soutien scientifique du Centre d’études interdisciplinaires sur le développement de l’enfant et la famille (CEIDEF), de l’Université du Québec à Trois-Rivières.

Le projet AGORA – Phase 1 a principalement consisté à la création et à l’animation de communautés de pratiques et de savoirs (CPS). Celles-ci ont été réalisées dans six zones territoriales permettant de réunir les OCF de l’ensemble des régions du Québec. Elles ont également eu lieu dans le cadre des Rencontres nationales annuelles.

L’évaluation met en relief cinq constats qui suggèrent que le projet AGORA – Phase 1 a permis de :

  • Briser l’isolement des OCF ;
  • Construire une identité professionnelle propre ;
  • Soutenir l’expression des valeurs de l’action communautaire autonome Famille (ACAF) et leur promotion ;
  • Renforcer la légitimité de l’ACAF ;
  • Comprendre davantage les défis de l’ACAF.

Les grandes leçons tirées du projet AGORA – Phase 1 sont :

  • La mise en place d’une culture participative du soutien aux pratiques à l’intérieur des OCF constitue un atout majeur dans la promotion et la consolidation de l’ACAF ;
  • Le dialogue avec le milieu de la recherche représente un atout important dans la quête de reconnaissance de l’ACAF ;
  • La nécessité d’inscrire l’ACAF à l’intérieur d’une démarche de formation continue venant compléter les apprentissages issus des CPS apparait comme essentielle ;
  • La participation des familles constitue un élément important à l’enrichissement des pratiques d’ACAF.

La phase 1 du projet AGORA a permis de développer et de concrétiser une solide expertise au sein de la FQOCF et de ses membres. Les leçons tirées de cette première phase ont servi à établir les objectifs de la phase 2 afin de les inscrire dans la poursuite de cette vaste mobilisation du mouvement sur les pratiques d’action communautaire autonome Famille.

Faits saillants et principales conclusions

Cette présentation des faits saillants du rapport final d’évaluation ne se veut pas un résumé exhaustif de toutes les informations contenues dans celui-ci, mais vise plutôt à en faire ressortir les éléments les plus marquants. La lecture du rapport final d’évaluation offrira une compréhension plus spécifique des éléments énoncés dans le document complet, par exemple, la méthodologie utilisée, la réalisation des activités du projet AGORA ainsi que les conclusions avancées.

 


 

Évaluation d’implantation phase 2

Rapport d’évaluation de la première année d’implantation du projet AGORA – phase 2

L’implantation d’une action complexe telle que le projet AGORA implique un ensemble d’activités diversifiées de nature organisationnelle et opérationnelle. L’objectif d’en faire une évaluation préliminaire (dans ce cas-ci, après une année de vie du projet : du 1er janvier au 31 décembre 2016) s’avère particulièrement pertinent pour faire le point et proposer des recommandations relatives à la poursuite du projet.

D’emblée, il faut souligner qu’une évaluation d’implantation se distingue d’une démarche de reddition de comptes, notamment parce qu’elle s’adresse en premier lieu aux artisans du projet AGORA eux-mêmes et qu’elle soutient une pratique réflexive (autant dans sa dimension appréciative que dans sa dimension critique) chez ceux-ci. Ses résultats et ses conclusions s’inscrivent aussi dans une démarche de dialogue avec les différents acteurs de l’entourage du projet. Cela inclut évidemment les personnes qui œuvrent dans les organismes communautaires Famille au Québec, mais également les partenaires intersectoriels de la Fédération québécoise des organismes communautaires Famille (FQOCF) et du Centre d’études interdisciplinaires sur le développement de l’enfant et la famille (CEIDEF) de l’Université du Québec à Trois- Rivières (UQTR).

Témoignages

« Les familles sont au centre de l’animation réflexive en communautés de pratiques et de savoirs. Ce qui s’y discute, s’y vit et s’y coconstruit n’a de sens que si les familles en vivent les retombées positives. »

Je cherche un organisme communautaire Famille
1 866 982-9990

© 2018 FQOCF - Tous droits réservés.
Réalisé par Kim Trudel